Partagez|

La Guerre ne meurt jamais (Cherryline) /Le cimetière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: La Guerre ne meurt jamais (Cherryline) /Le cimetière Ven 18 Mar 2011 - 19:50

"Celui qui favorise la sécurité au détriment de la liberté ne mérite ni l'un ni l'autre. Tu est déjà damné, démon"
"Peu importe tes pensées, jeune Prince, car tu n'aura plus à te soucier de cela, dorénavant."

Meurtre du Prince Daegon, des mains de Deimos Hellhammer
"Chroniques d'Edenia"


__________________________________________________



2H32 du matin
Zone Nord du cimetière


Une soirée calme comme on en voit rarement dans une ville comme San Francisco. Un vent frais souffle, troublant le silence de ce lieu calme, qui fût autrefois le terrain de chasse, de combat, et de repos d'un être comme ce monde n'en vit jamais.
Cela faisait il combien de temps dans ce monde??
1 an?? peut être 2....Il était difficile de se prononcer sur la différence temporelle qui régnait au sein du multivers, l'ensemble des univers parallèles et les liens qui les reliaient.

Pour ce monde, Mortalis, il n'existait que 2 possibilités: Elysia ou Inferis.....les mondes que les mortels appellent Paradis et Enfer.
Cela réduisait les perspectives de reconversion après la mort.
Pour d'autres êtres, il était possible de visiter les deux royaumes, mais seulement en tant que visiteur pour l'un, et habitant pour l'autre.
Dans le cas de Deimos, il avait vécu l'enfer, et pas uniquement au sens littéral. Cette définition est fort lointaine de la véritable définition de l'enfer, le bien et le mal, dont a été témoin le Seigneur de guerre.
Mais qu'est ce que le bien et le mal?? Le paradis et l'enfer??
Des mots?? Un simple concept destiné à effrayer croyants et profanes??
Mais pour ceux ayant vécu cela, et l'enfer, plus particulièrement, la signification change et devient toute autre:

L'ABIME.

Un indicible et implacable torture, un jugement sans précédent, et en finalité, une souffrance éternelle, là où aucune lumière n'a su percée, là où Dieu était banni à tout jamais, recueillant jusqu'au germe du péché qui nait au cœur des même des humains: Luxure, colère, gourmandise.......mais peu importe, car il y'a des siècles, en ce monde ténèbreux, un être fût acceuilli, un prisonnier condamné non pas seulement par ses actes envers l'humanité, mais condamné par le choix de puissances supérieures......Celui qu'on nomme aujourd'hui Deimos Hellhammer.

Mort putride, horreurs sans nom, la puanteur distante du meurtre, le gout et l'odeur âcre de la chair carbonisée, le son vide d'un cri d'agonie....voilà des elements familiers à tout enfant infernal ayant vécu ici-bas, au milieu des damnés d'Inferis.
Mais peu importe les actes car en finalité, seules les capacités "spéciales" qui vivent en chacun d'entre nous importent. Ceux savant déjà les exploiter gagnent même un bonus.
N'est ce point ironique, direz vous??

C'est ce qu'a toujours pensé Deimos, avant de finalement retourner chez lui, dans ce monde d'où il a été arraché, ce monde qui l'a vu naitre, avant de le vendre à l'enfer, puis de le réclamer à nouveau......Edenia, terre d'immortalité, pilier de la magie elementaire, et royaume des Dieux.
Aujourd'hui, il est de retour dans ce monde qui l'a méprisé, qui l'a vomi comme une abomination abjecte, ce monde peuplé à la fois d'alliés, d'ennemis, et de potentiel: La Terre.......le royaume de Mortalis.

Alors qu'il tourne doucement la tête sur les cotés, son regard scrutant la douce obscurité qui règne sur le cimetière, il ne voit pas la couleur ambré du vortex s'amenuiser, diffusant de moins en moins sa divine lumière, pour ne plus laisser aucune trace du portail qu'il vient de franchir avec ses troupes.....ou plutot ses sbires.
Toujours caché sous des haillons, son visage recouvert par l'obscurité du mince capuchon en tissu, il fait le compte de ses serviteurs, ainsi que de ses armes: Quelques shurikens, son épée....et le Crystal de Nether, qui lui servira prochainement.
Sa voix, calme et apaisée se fait alors entendre.

"Mortalis.........il y'avait si longtemps....."

Un premier pas et déjà, le démon tombe à genoux, comme vidé de toute énergie, vampirisé par une règle fondamentale de ce monde.
Surprise, puis angoisse, il reprend vite ses esprit et son calme, avant de se relever difficilement. Cela devait arriver, il le savait, mais il ne pensait pas que le choc de retour serait aussi brutale, au point de lui arracher un cri de surprise.
Il se concentre difficillement, essayant de faire appel aux forces qui vivent en lui.....mais la réponse n'est que silence, et seul un faible écho énergétique pulse encore en lui. Il se tourne alors vers troupes, dont le regard visible était empli d'interrogation.
Qu'attendait il?? Une réponse simplifié?? Il n'y avait rien à dire.Si sur Edenia, Deimos et ses troupes étaient devenus l'équivalent de demi-dieux, cela n'était plus le cas sur Mortalis, les releguant au simple statut d'être magique, sans véritable attributs.
Frost fût la 1ere à tenter d'utiliser son pouvoir de cryomancienne sur une des tombes....seule une fine couche de glaçe se fit voir.
Saarena, quant à elle, essaya d'aspirer les âmes errantes, sans véritable succès. Les tentatives des deux sorcières étaient vouées à l'echec.


"Nos pouvoirs...........Notre reine avait raison.....les règles ne sont pas les mêmes ici. Arretez de vous fatiguer, soldats. Mais peu importe...Cela ne doit pas nous détourner de notre objectif."


La plupart de ses troupes portaient de minces vetements en tissu, travaillé et orné de plaques metalliques sur les épaules, ainsi que d'un mince plastron. Leur costume ressemblait pourtant plus à celui d'un ninja qu'autre chose. Seule Saarena portant un vetement bien different, une longue robe noire ornée de motifs incompréhensibles.
Frost, quant à elle, se démarquait par sa chevelure gelée, d'ou émanait constamment une vapeur froide et glaciale, ce qui confirmait son statut de cryomancienne.
Quant à Rain et Ermac, hormis leur costume noir, il était difficile de parler d'element exterieur les différenciant.


"Saarena, toi et Frost, allez partir à la recherche de combattants agguerris. Brutalisez les si il le faut, mais ne les tuez sous aucun pretexte, sauf cas de force majeure. Rain, quant à toi, la ville sera également ton terrain de jeu. Je veux que tu me fasses un rapport sur l'ensemble des evenements de la ville. Ne te fais en aucun remarquer, et n'engage pas le combat....Et toi, Ermac, tu va retourner sur Edenia, prevenir notre reine que le voyage s'est très bien passé. Dis lui que je la recontacterais prochainement."

Après avoir donné les directives, le démon vit les deux femmes disparait dans un halo vert, tandis que Rain disparut dans un grand silence, ne laissant aucune trace et preuve de son existence. Quant à Ermac, il réouvrit le vortex de couleur ambré, pour finalement s'engouffrer dedans.....laissant Deimos seul, en proie à la reflection.


"Bientot, le grand Tournoi pourra commencer."

Il y'a toutefois des moments où le démon devrait éviter de penser à haute voix, car même dans un cimetière, les tombes et les caveaux ont des oreilles.
Revenir en haut Aller en bas


Crédit kit : kit by Pearl
Age du membre : 28
Avatar : Regina Hall
Messages : 363
Date d'inscription : 09/02/2011

Race :

Sorcière Bénéfique
Être De Lumière

Balance Bénéfique :
80 / 10080 / 100

Balance Maléfique :
20 / 10020 / 100


Âge du Personnage : 0000
Localisation : San Fransisco


Charmed Powers
Capacités standards:
Capacités annexes:
Techniques de sorcellerie:
avatar
Niveau 2

Cherryline Carrington
Niveau 2

MessageSujet: Re: La Guerre ne meurt jamais (Cherryline) /Le cimetière Mar 22 Mar 2011 - 10:59

Cherryline était en proie à toutes les pensées que pourrait avoir une jeune femme de son âge venue d'un temps différent chargée d'une mission qui pour l'instant dépassait tout plan un tant soit peu correct. Non elle n'y arrivait pas. A force de marcher à droite, à gauche et puis encore à droite, la demoiselle avait réussi à se perdre. Au moins pouvait-elle se consoler à l'idée qu'au moins elle s'en était rendue compte. La sorcière marchait à pas plus lent, consciente du fait qu'elle pourrait toujours s'eclipser dans un endroit connu, la miss ne le faisait pas comme attirée par quelque chose. Un bruit lointain. Comme s'il était normal qu'elle se soit retrouvée là. Cherry croyait au fait que les coïncidences n'existaient pas. Phoebe, sa tante, lui avait dit plusieurs fois que chaque chose avait sa raison d'être, et sa mère n'avait fait que soutenir ce fait, à force notre être de lumière y croyait aussi. Pourtant tout en marchant à pas moins assurés que précedemment notre benjamine se rendit rapidement compte qu'elle était surement dans l'endroit le moins joyeux de San Fransisco: le cimetière. a cette pensée la belle ne put s'empêcher de rire et pourtant il n'y avait absolument rien de drôle. Peut être sa stupidité à ne pas regarder où elle allait... Oui c'était surement ça.

* Comment est-ce que j'ai fait pour me retrouver là... mais...*


Un bruit lointain l'attira, comme quelqu'un qui donnait des ordres tel un général à l'armée. De là où elle était Cherry n'entendait pas tout, et elle s'approcha alors que son instinct lui disait de fuir au plus loin. Sa curiosité ne lui donnait pas cette liberté, au contraire l'incitait à se rapprocher et à écouter ce qui se tramait là. Elle entendit alors cette simple phrase:

"Bientot, le grand Tournoi pourra commencer."

"Quoi? Quel tournoi"


Cherry venait d'avoir l'erreur de penser tout haut, surement comme la personne ici présente... mais... qui était-il? C'était un homme, c'était une voix masculine, notre jeune femme l'avait entendu, mais ne le voyait pas encore très bien. Il l'avait surement entendu lui aussi. S'il arrivait quoi que ce soit elle pourrait s'éclipser, mais la miss voulait voir et savoir qui c'était, de quoi il parlait. Devant ce genre de parole on pourrait penser qu'il s'agissait d'un démon, rien n'était sur, c'était peut être un sorcier maléfique. Mais si c'était lui qui venait de donner des ordres il devait être important et occuper un haut rang. Cherry s'approcha, elle était dans son champ de vision, trop tard pour reculer. Sa curiosité était telle que la miss ne pouvait pas bouger, comme attendant la réaction de la personne ici présente, dans un lieu aussi étrange que celui d'un cimetière. Bouche bée devant un tel personnage qui dégageait une aura remplie de haine, de puissance, de détermination. Pas besoin d'être médium pour ressentir ça. L'homme avait entendu sa question, c'était presque certain, mais prendrait-il la peine d'y répondre? La sorcière restait là à le regarder et à l'étudier. Il semblait qu'elle l'avait déjà vu quelque part.... Oui sa tête lui disait quelque chose, ou était-ce une impression

"Qui êtes-vous?"


Cherry lança la question sans y réfléchir, que lui arrivait-il? Il était rare qu'elle vienne parler à un parfait inconnu et qui de plus dégageait une aura aussi maléfique que la sienne. Était ce réellement sa curiosité qui lui jouait des tours? Si c'était ça la pauvre n'était pas sortie de l'auberge...
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La Guerre ne meurt jamais (Cherryline) /Le cimetière Sam 26 Mar 2011 - 0:32

"Qui suis je??? Excellente question, mon enfant."

Pureté et innocence, mêlant beauté, charme et curiosité, une vision de plaisir et de délice, sans pouvoir toutefois porter la main sur ce qui semblait un trésor inaccessible. Elle pouvait continuer à s'approcher, aucun mal ne lui serait fait.
Pourtant, plus elle s'approchait, plus son apparence lui rappela un souvenir des plus....douloureux, voire, pénible, et, dans une expression de surprise, voire, semblable à de la peur, le démon recula d'un pas....puis d'un autre.

*Constantine?.....TOI????*

Sur le coup, le démon cessa de reculer, alors qu'il s'apprêtait à amorcer sa transformation. La surprise fût de taille, et à vrai dire, dans l'obscurité, n'importe qui aurait pu se tromper. Et c'est exactement ce qui venait d'arriver au démon tandis que les traits de la jeune femme se dévoilèrent doucement à la vue du démon, laissant le voile d'obscurité qui la recouvrait disparaitre au fur et à mesure qu'elle avançait vers lui.....Et enfin, il fût à même de la voir.
Sa jeunesse parlait pour elle, aussi bien en apparence que dans le ton de sa voix, laissant échapper un mouvement de soupir de la part du démon, apparemment soulagé.
La grande question était de savoir qui elle était. Mais au vu du fait qu'elle venait de poser les question la première, il était donc d'usage que le mystérieux visiteur encagoulé y' réponde le premier.
Peu importe le statut.


"Qui je suis?? "Qui" n'est autre que la forme qui résulte de la fonction de "Qu'est-ce que" et ce que je suis c'est une anomalie parfaitement camouflé par les vilenies du destin, enfouie à tout jamais sous un masque. Mais vous pouvez m'appeler Damien Caine, car dans ce genre de rencontre, il est notamment d'usage de décliner son identité."

Pour la première question, c'était une affaire reglée, sans avoir à partir dans les largeurs. Pour la deuxième, il serait plus difficile d'y répondre. Mais peu importe, car il était le messager de Sindel, évangile d'un destin d'un autre monde, porte parole des dieux d'Edenia.
Sans détourner son regard de la jeune femme, il reprit doucement la parole, en restant toutefois à une distance convenable.
La ressemblance était des plus frappantes, et même après coup, le démon redoutait un mauvais coup de la "Chose", qu'il avait rencontré il y'a si longtemps.
Et si cela était un tour de sa part?? Et si cette créature avait patiemment attendue son retour, sous une forme ou une envellope mortelle quelconque?? Hypothese à ne pas exclure, sans aucun doute.


"Le Grand Tournoi, jeune enfant.......Celui qui verra votre royaume et le mien s'affronter pour la liberté, celui où vous devrez vous associer avec vos ennemis d'hiers, pour esperer nous repousser. Le tournoi qui verra des membres de votre monde nous rejoindre, et d'autres, vous aider....."

Vu sa jeunesse, il était fort probable pour qu'elle n'ait jamais entendu parler du grand tournoi, ni même d'Edenia....mais dans un sens, qui en aurait entendu parler??
Revenir en haut Aller en bas


Crédit kit : kit by Pearl
Age du membre : 28
Avatar : Regina Hall
Messages : 363
Date d'inscription : 09/02/2011

Race :

Sorcière Bénéfique
Être De Lumière

Balance Bénéfique :
80 / 10080 / 100

Balance Maléfique :
20 / 10020 / 100


Âge du Personnage : 0000
Localisation : San Fransisco


Charmed Powers
Capacités standards:
Capacités annexes:
Techniques de sorcellerie:
avatar
Niveau 2

Cherryline Carrington
Niveau 2

MessageSujet: Re: La Guerre ne meurt jamais (Cherryline) /Le cimetière Sam 26 Mar 2011 - 16:47

Cherryline était absolument fascinée par la personne qui se présentait devant elle. Sa description n'était pas facile à faire. Encagoulé, l'homme ne laissait pas paraître grand chose de sa personne. Qui plus est son recul de quelques pas laissa notre jeune sorcière perplexe qui le regardait avec les yeux ronds sans vraiment le vouloir. L'avait-il prit pour quelqu'un d'autre? C'était la seule explication possible. Sans que ça soit voulu son pouvoir de télépathie était enclenché et elle entendit les pensées du mystérieux sorcier ou démon peut importe. Le coeur de notre demoiselle s'emballa, ainsi ce... guerrier connaissait sa mère. Il paraissait désormais logique qu'il ait reculé, s'il était un démon et que celui-ci avait rencontré Constantine... Le reste se devinait aisément.

"Rien que ça..."

Cherry ne put s'empêcher de sourire devant le portrait que venait de dépeindre le bonhomme de lui-même, il était rare d'entendre parler quelqu'un de soit de cette façon là...

* Sur qui est-ce que je suis tombée? Si ma mère le connaît il est forcément dans le Grimoire... Allez réfléchis!*


Maîtrisant assez bien la télépathie comparé à son autre pouvoir, la miss fit bien attention de ne pas penser trop fort si on peut dire ça comme ça, par contre elle s'en servirait pour en savoir plus sur ce nouveau venu. Quoi que pas si nouveau que ça s'il s'était frotté à la mère des soeurs.

* Damien Cain? Ca ne me dit absolument rien... Je fais quoi maintenant moi? Je peux pas lui dire mon nom de famille...*


"Moi c'est Cherryline, enchantée..."


* Espérons qu'il ne m'en demande pas plus... Il faut que j'en sache plus!*


Mélangée dans ses pensée la belle en fut sortie par l'explication pour le moment un peu vague à son goût de l'étranger. Haussant un sourcil, elle se gratta la tête avant de dire

"Assez bizarre votre plan vous ne trouvez pas? Quel en serait le but? Et quand vous dites nous repousser, de qui parlez-vous?"


* Ah je suis vraiment bonne pour tomber sur des cas, encore un qui veux certainement dominer le monde...*


Avec beaucoup d'effort Cherry s'empêcha de rouler des yeux, cette brève introduction de ce qui semblait absolument invraisemblable lui avait donné envie d'en savoir plus, mais quelque chose lui disait qu'elle finirait certainement par regretter d'être rester. Les paroles de l'individu ici présent lui revenaient en tête, il l'avait appelé mon enfant, la miss l'étudia de plus près, il semblait jeune pourtant. Si c'était un démon, ce n'était pas étonnant, ces races là gardaient leur apparence de leur vingtaine mais pouvaient avoir plusieurs siècles derrière eux. Mettant ses mains à la hauteur de sa taille, la métisse finit par demander

"Vous n'allez pas en rester là tout de même, et si vous m'en disiez plus, parce que sincèrement c'est assez vague et invraisemblable ce que vous me racontez!"


On aurait pu prendre cette question pour de l'insolence et pourtant il n'en n'était rien, simplement la belle était poussée par sa curiosité qui pour le coup ne semblait pas avoir de limites
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La Guerre ne meurt jamais (Cherryline) /Le cimetière Jeu 14 Avr 2011 - 12:34

Petite curieuse......A vouloir trop en savoir, on finit par obtenir des réponses pour le moins désagréables, et elle n'allait pas tarder à comprendre que certaines réponses ne devraient pas être dévoilées aussi tôt.
Intérieurement, Deimos se demandait si il devait rire de l'ignorance de la jeune femme ou déplorer son manque de connaissance en la matière. Certes, elle était en début de vie, et commençait certainement un apprentissage des plus difficiles, mais le destin, lui, n'avait que faire de l'âge de ses victimes. Il frappait vite et fort, ne laissant que peu de choix pour les temps à venir. Et en ce qui concernait Cherryline, elle venait d'être marqué de son sceau, à tout jamais.
Le destin.....c'est ce qui avait si bien régi la vie du démon félin. Pendant des siècles, ce dernier avait recherché quelque chose, que Dieu lui-même voulait garder secret....et cela le rendait d'autant plus dangereux, car il n'avait plus rien à perdre, en vérité.

Les faits restent inchangés en ce qui le concerne directement...mais pour ce monde, cela fait de lui l'ennemi n°1, un ennemi bien plus dangereux que la Source en elle-même. Un ennemi qui serait capable, par sa vilenie, de changer la face de ce monde à tout jamais. Deimos savait que de par cette rencontre, Cherryline fairait maintenant parti de ceux qu'il allait devoir combattre pour imposer le règne de terreur de Sindel...un règne duquel deux mondes ne feraient plus qu'un.

"Je suis ici, pour décider de l'avenir de ce monde, jeune enfant. Pour cela, le Grand Tournoi decidera de votre destin."

Le démon mourrait d'envie de reprendre sa forme bestiale, mais il était encore trop tôt pour dévoiler toutes les cartes du complot visant à fusionner la Terre avec Edenia. Qui plus est, la presence d'une créature comme lui renforcait les chances de victoire de Sindel. Après tout, qui pourrait vaincre en face à face Deimos?? Probablement les plus anciens démons, ou les premiers archanges. Mais accepteraient ils de participer à ce tournoi qui leur paraitrait insignifiant?? Probablement pas, excepté........Constantine....ou du moins, le monstre qui dort en elle.
Le ton du démon se voulait toujours aussi calme et posé, et il était relativement facile de l'entendre, malgré la presence de legers chuchotements qui commencerent à doucement à se faire entendre, des chuchotements qui ne devraient plus être là, qui ne devraient pas se faire entendre. Des voix normalement eteintes depuis des années......Même les morts semblaient terrorisé par la présence de l'être encapuchonné.

"Je sais ce que tu dois te dire. Suis-je l'ange de la mort?? Ho non, mon enfant, je suis bien plus que cela. Je suis l'émissaire d'un monde au délà de tout ce que tu connais. Un monde qui m'a vu naitre, et que je sers depuis des siècles, un monde fusionnel qui a besoin du votre pour survivre. Le Grand Tournoi a été crée dans ce but, Cherryline. Le dénouement n'en sera que plus simple: Perdez, et ce monde sera à nous. Vous n'aurez pas d'autre choix que de nous combattre. Bientôt, toute la communauté magique sera au courant de cet evenement, et enfin, vous combattrez dans la grande arène du destin, pour votre survie......mais aussi pour le plaisir de ma reine, la grande Sindel"
Revenir en haut Aller en bas


Crédit kit : kit by Pearl
Age du membre : 28
Avatar : Regina Hall
Messages : 363
Date d'inscription : 09/02/2011

Race :

Sorcière Bénéfique
Être De Lumière

Balance Bénéfique :
80 / 10080 / 100

Balance Maléfique :
20 / 10020 / 100


Âge du Personnage : 0000
Localisation : San Fransisco


Charmed Powers
Capacités standards:
Capacités annexes:
Techniques de sorcellerie:
avatar
Niveau 2

Cherryline Carrington
Niveau 2

MessageSujet: Re: La Guerre ne meurt jamais (Cherryline) /Le cimetière Ven 29 Juil 2011 - 15:10

Quel était ce grand fou qui se présentait devant elle? La jeune femme regardait autour et comprenait bien qu'il fallait qu'elle s’éclipse au plus vite, mais quelque chose la retenait. Peut être que ce grand dadet était l'une des raisons de l'état actuel de sa mère, tout était possible et il ne fallait absolument rien laisser au hasard. Si les deux protagonistes s'étaient rencontrez en ces lieux si peut accueillants ce n'était pas une coïncidence, il y avait une raison à tout et ça la jeune métisse y croyait dur comme fer, mais les dernières paroles du Démon la firent rire

"Non mais je ne vous permets pas, qui dit que j'accepterai de participer à votre lubie, vous êtes fou, il faut vous faire soigner"


L'Ange de la mort.... pff mais pour qui la prenait-il? Surement une débutante, du fait qu'il était un démon ce nouveau venu croyait certainement tout savoir, tout connaître, mais elle lui était étrangère, pour le moment le serviteur de la grande Sinde ne pouvait absolument rien, la jeune femme avait une arme secrète que même lui ne pourrait lui retirer: l'éclipse, il n'en savait rien, à moins d'être Empathe ou avoir le pouvoir de la prémonition, il ne le devinerait pas aisément, ni son lien avec Constantine d'ailleurs. Oui quelque chose lui disait qu'il ne fallait surtout pas qu'il l'apprenne, ça semblait logique, mais alors comment faire, devait-elle vraiment aller jusqu'au bout et tenter cet espèce de tournois pour en apprendre plus sur le compte de celui qui voulait l'amener jusqu'à ce qu'il appelait l'arène du destin

"Ce que vous racontez n'a aucun sens, vous êtes encore un de ces démons qui se croit capable de dominer le monde, vous n'en n'avez pas marre à force? Il serait temps que vous changiez de disque"


* Oups... Déjà il sait que je ne suis pas une démone... Mince.. Oh et puis zut il va bien finir par me dire ce qu'il a derrière la tête, allez pense mon petit, éclaire moi sur tes idées les plus bizarres... Je t'écoute*

Oui tel était le désir de Cherry qui pour le coup se disait que les pensées de son interlocuteur serait le seul moyen pour elle d'en apprendre plus
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La Guerre ne meurt jamais (Cherryline) /Le cimetière

Revenir en haut Aller en bas

La Guerre ne meurt jamais (Cherryline) /Le cimetière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La guerre, la guerre ne meurt jamais ... [En cours]
» La Bataille de la Muraille de Melehtë
» Un Vampire ne meurt jamais...
» La liberté ne meurt jamais [RP solo]
» La russie ne meurt jamais.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed Extinction :: ¤RPG¤ THE EXTINCTION WORLD ¤RPG¤ :: En dehors du Présent :: Le Passé-